20 décembre 2021

La liste d'espèces des Légumineuses est désormais utilisée sur GBIF

Les efforts fournis par le Groupe de Travail sur la Taxonomie du LPWG (LPWG TWG) ont portés leurs fruits. Sur gbif.org, nous organisons les données en les indexants (alignants) au squelette taxonomique. Bien entendu, plus la taxonomie utilisée est bien définie plus la qualité des données dans l’index augmente. La dernière liste taxonomique fournie par le LPWG TWG est maintenant la taxonomie utilisée pour la famille dans le squelette taxonomique de GBIF, ce qui a grandement amélioré la qualité des données sur GBIF.

Cette liste d’espèces dérivée du travail du LPWG WG a été développée par 80 taxonomistes spécialistes des Légumineuses (cherchez votre nom dans la liste d’espèce et via le DOI), validée par le WCVP à Kew, et soumise à la banque de liste d’espèces du Catalogue of Life/GBIF. Elle a été envoyée au World Flora Online et est maintenant incorporée au squelette taxonomique du GBIF. Toutes ces informations seront détaillés dans un communiqué de presse et une publication en préparation.

Ceci signifie que l’information taxonomique sur cette page du portail est utilisée sur la page de données d’occurrences du portail (et sur gbif.org) — présentant presque 22 millions d’enregistrements. Il existe encore quelques noms dans les occurrences de GBIF qui n’ont pas été incorporés dans la liste, tel que les noms de fossiles. GBIF peut fournir une liste au LPWG afin de faciliter les améliorations futures.

Au Secrétariat GBIF nous mesurons l’amélioration des données d’occurrences due aux travaux taxonomiques. C’est un nouveau type d’analyse pour nous. La mesure la plus facile à surveiller est de compter le nombre d’occurrences qui, avant la mise à jour taxonomique, étaient soumis au GBIF avec des noms absents du squelette taxonomique et étaient donc idemtifiés au niveau du genre seulement, résultant en une perte d’information au niveau des espèces. Plusieurs milliers d’occurrences sont maintenant identifiées au niveau de l’espèce grâce l’inclusion de nouveaux noms dans la taxonomie GBIF, ceci grâce aux efforts du LPWG TWG. Merci ! Nous allons également essayer de mesurer l’amélioration due à l’inclusion de nombreux synonymes dans la taxonomie, mais cette mesure est plus difficile à quantifier. Toutes les idées permettant de mesurer cette amélioration sont les bienvenues !

Un grand merci à toutes les personnes impliquées tout au long de cette longue chaine d’événements, en commençant par les taxonomistes et en terminant par les développeurs de GBIF/COL, avec un merci tout particulier pour Marianne Le Roux, qui a été la coordonatrice principale de ce travail. Un communiqué plus détaillé sera disponible en janvier et un article est en préparation. Restez à l’écoute !